La sélection des meilleures citations de Kurt Cobain

La sélection des meilleures citations de Kurt Cobain

Kurt Cobain, génie incompris et véritable légende du rock alternatif pour beaucoup de personnes, était aussi un personnage à part.

 

Les quelques citations qu’il a laissées en témoignent.

 

En les lisant, vous pourrez juger par vous-même de la personnalité tourmentée et de l’existence complexe de cet artiste parti trop tôt.

 

Bonne lecture !

 

 

30 citations de Kurt Cobain :

 

Au dos du premier album des Clash, il est écrit : « Enregistrer des cassettes tue l’industrie musicale ». Oh ! Wow.

 

Ça dure depuis des années. J’ai commencé à prendre de l’héroïne en 1985 à Aberdeen. Je ne savais pas jusqu’où cette saloperie allait m’entraîner. C’est la pire dépendance que j’ai connue. Je ne peux pas jurer que je n’en reprendrai pas.

 

C’est comme ce que Kathleen racontait sur ce cours qui se tenait dans son école où ils enseignaient aux filles comment se préparer à être violées, et en regardant par la fenêtre, elle voyait les violeurs jouer au foot et se disait « mais c’est eux qui devraient être ici pour apprendre à ne pas violer ».

les meilleures citations de Kurt Cobain

Les meilleures citations de Kurt Cobain

Comme Hamlet, je dois choisir entre le suicide et la mort.

 

Courtney, quand je dis que je t’aime, je n’ai pas honte, et personne n’arrivera jamais, jamais, à m’influencer, à me persuader, etc., du contraire. Je te porte dans mon cœur, à la vue de tous. Je t’arbore comme les plumes d’un paon et avec la même envergure, mais trop souvent avec une attention aussi brève que l’impact d’une balle en pleine tête.

 

Vous voulez en savoir plus sur Kurt Cobain, découvrir le véritable univers, intime et personnel du chanteur de Nirvana? Découvrez son « Journal », un document rempli de textes et révélations inédites écrites par le chanteur lui-même : Cliquez ici pour en savoir plus.

 

Etre positif en permanence, c’est ignorer tout ce qui est important, sacré, ou qui a de la valeur. Etre négatif en permanence, c’est se sentir menacé par le ridicule et le discrédit immédiat.

 

Il vaut mieux être détesté pour ce que tu es, plutôt qu’être aimé pour ce que tu n’es pas.

 

J’ai maintenant atteint ma phase triste, avant c’était de la haine naïve. Demain s’annonce la phase « rien à foutre », et je ne trépigne pas d’impatience en l’attendant.

 

J’ai rencontré beaucoup d’esprits capables de stocker et transmettre de vastes quantités d’informations, et qui sont cependant dénués de la moindre parcelle de sagesse et insensibles à la passion.

découvrez Kurt Cobain à travers ses citations

Découvrez Kurt Cobain à travers ses citations

J’aime les drogues, mais mon corps et mon esprit ne m’autorisent pas à en prendre.

 

J’aime me plaindre et ne rien faire pour que les choses s’arrangent. J’aime blâmer la génération de mes parents pour être presque parvenue à un changement social et avoir laissé tomber après quelques efforts réussis du gouvernement et des médias pour dénaturer le mouvement à coups de propagande, en utilisant des Manson et autres spécimens hippies comme preuve qu’ils n’étaient rien de plus que des maladies inhumaines, sataniques, communistes, antipatriotiques. Et à leur tour les baby-boomers sont devenus les yuppies les plus hypocrites et conformistes jamais produits par une génération.

 

Je ne suis pas gay, même si j’aimerais bien, juste pour faire chier les homophobes.

 

Je sais seulement baiser et chanter. T’es-tu déjà senti sensible au point de vouloir tuer tes microbes ?

 

Je suis ce que je suis. Je vaux ce que je vaux. Mais qu’importe, je vais dire ce que j’ai à dire, je vais faire ce que j’ai à faire. Ce sera peut-être pas parfait mais ce sera.

 

Je t’aime pour ce que je ne suis pas, pas pour ce que j’ai déjà.

 

J’essaye de faire éclore les fleurs qui poussent dans ma tête.

 

Juste avant de m’endormir, quand je m’emmerde vraiment je… m’allonge et cogite un moment jusqu’à sombrer dans un état de semi-conscience hypnotique, que certains appellent le rêve éveillé, d’autres planer. J’ai l’impression de ne pas être là et ça n’a aucune importance parce que j’en ai marre de me trouver dans des situations et des conversations ennuyeuses, chaque jour ressemble à un sitcom de base, certains appellent ça la pensée mais quand je suis dans cet état d’esprit particulier j’oublie de penser et tout devient pure observation.

 

L’Amérique se targue d’être le pays de la liberté, mais, en définitive, c’est ici qu’il y a le plus d’ignorants. La majorité de la population est à demi-attardée.

 

La télévision est la chose la plus diabolique de la planète. Précipite-toi à cet instant même sur ta télé et jette-la par la fenêtre, ou fourgue-la pour acheter une meilleure chaîne stéréo.

 

Le plus beau jour que j’ai jamais vécu fut celui ou j’appris à pleurer à volonté.

 

Les années Reagan ont été incroyablement efficaces pour ôter toute chance à quiconque d’acquérir une conscience en état de marche, c’est d’ailleurs pourquoi il y a eu tant de groupes géniaux « do it yourself » pendant les années 80, en réaction à Reagan qui était un trouduc complet.

 

Les grandes surfaces du disque et la radio jouent la sécurité, public ciblé, ce qui vend et rien d’autre. Nous sommes entièrement à leur merci. Avant, c’était le contraire. Programmateurs et animateurs : recyclez-vous dans l’immobilier !

 

Maintenir l’éthique punk-rock est pour moi plus important que tout autre chose.

 

Merci pour le drame [dans la vie]. J’en ai besoin pour mon art.

 

Mon écriture parait scatologique à cause de mon manque de personnalité, ou de mon excès de personnalité. Je suis obsédé par le fait que je suis maigre et idiot. Je n’ai sans doute jamais rencontré une seule personne avec qui je me sois senti en phase du point de vue de l’intellect, de la spiritualité et du sens de l’humour.

 

Ne lis pas ce journal quand je serai parti. OK, je pars travailler. Quand tu te réveilleras ce matin, lis mon journal s’il te plaît. Fouille dans mes affaires et devine-moi.

 

Ouais, je me suis défoncé pendant trois semaines et maintenant on me considère comme un infâme toxico émacié à peau jaune, zombie, junkie, cause perdue, à deux doigts de la mort, autodestructeur, porc égoïste, un loser qui se pique dans les coulisses quelques secondes avant de monter sur scène.

 

Pourquoi, bordel, les journalistes s’acharnent-ils à pondre des analyses freudiennes minables de mes paroles, alors que 90% du temps ils n’ont pas été fichus de les retranscrire correctement ?

 

Si vous voulez savoir à quoi ressemble la vie après la mort, enfilez un parachute, montez dans un avion, injectez-vous une bonne dose d’héroïne dans les veines immédiatement suivie d’un coup de gaz hilarant, et sautez. Ou immolez-vous.

 

Tu n’attendras pas de ta rock-star qu’elle te guide.

 

Un petit pourcentage de la population est né avec la capacité de discerner l’injustice. Ces gens ont tendance à se poser des questions sur l’injustice et à chercher des réponses d’une manière que leurs oppresseurs estimeraient anormale. Ils ont des tendances et des talents en ce sens où ils ont su très tôt qu’ils avaient le don de remettre en cause les plans établis par d’autres pour leur avenir.

 

Un samedi soir je me suis soûlé et défoncé puis j’ai marché le long de la voie ferrée et je me suis allongé sur les rails pour attendre le train de onze heures avec deux gros bloc de ciment sur la poitrine et les jambes et le train s’est approché de plus en plus près. Et il a roulé sur la voie d’à côté au lieu de me passer dessus.

 

Vous êtes passionné par cette légende du rock alternatif qu’a été et que restera Kurt Cobain? Découvrez son Journal, véritable recueil de ses pensées, dessins, et notes personnelles que le chanteur a écrit de son vivant. Un vrai document inédit réservé aux fans :

journal kurt cobainLe Journal de Kurt Cobain – Cliquez ici pour en savoir plus.

 

Cette sélection est maintenant terminée. Vous avez aimé ? Et si vous partagiez avec vos amis en cliquant simplement sur les boutons de partage juste en dessous !

Grand merci à vous :